London Reborn
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dorian Ravenblack - Non-Aligné - Alpha - Gangrel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Logan Grimhood

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 01/05/2016

Feuille de personnage
Volonté:
71/10000  (71/10000)
Expérience:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Dorian Ravenblack - Non-Aligné - Alpha - Gangrel   Jeu 23 Juin - 3:59




Dorian Ravenblack “La sauvagerie n'a qu'un seul nom, Ravenblack.”


Mon identité...




• Prénom et Nom : Dorian Ravenblack
• Date et lieux de naissance : 1859 Ravenblack (Canada)
• Espèce : Vampire
• Clan : Gangrel
• Ligue : Non-Aligné
• Rang hiérarchique / Poste : Alpha de la meute
• Pouvoirs : Animalisme 3, Métamorphose 1, Invulnérabilité 1
• Date et lieu d'étreinte :1889 Ravenblack (Canada)
• Age apparent / Age vampirique :  30 ans / 130 ans
• Sire : Constance
• Avatar : Ian Somerhalder








Mon Histoire...

Once upon a time ...




D'aussi loin qu'il puisse s'en souvenir, Dorian avait toujours vécu au Canada, dans la citadelle de Ravenblack avec ses parents. Ces souvenirs étaient lointains à présent et, par moment, il avait bien du mal à se souvenirs des détails qui commençaient à s'estomper lentement mais sûrement. Ce qui était certain, c'était qu'il n'avait jamais été de nature solitaire. C'est donc tout naturellement qu'il fut particulièrement heureux d'avoir un petit frère de trois ans son cadet que ses parents appelèrent Gabriel. Depuis leur plus tendre enfance, les deux frère étaient très proches, quasiment inséparables même, et il va sans dire qu'ils étaient toujours prêts à faire les quatre cents coups ensembles. Bien qu'ils étaient élevés tout deux dans le but de reprendre la charge de la citadelle après leur père, les deux jeunes garçons n'en demeuraient pas moins insouciants. Dorian fut instruit pour pouvoir gouverner la citadelle et Gabriel pour être son second, son confident, son conseiller, l'oreille qui l'écoute et il était en outre le seul qui parvenait à le calmer lors de ses colères les plus importantes. Car Dorian avait un caractère plutôt bien trempé. En somme, les deux frères étaient largement complémentaires. Cette affection mutuelle qu'ils avaient l'un pour l'autre grandissait en même temps qu'eux et arriva à son comble avec l'arrivée d'une petite sœur du nom de Céleste. Dorian était alors déjà adolescent mais un profond attachement se créa entre les trois enfants. Dorian chérissait sa petite sœur comme la prunelle de ses yeux, pour lui elle était l'innocence même, la joie et la pureté. Il aurait pu passer des heures, voire des journées, à la chercher dans toute la citadelle dans l'unique but d'avoir le plaisir d'entendre son rire cristallin quand il la trouvait enfin. Ce qu'il adorait par dessus tout c'était son regard dans lequel brillait la flamme éternelle de la joie de vivre. Par dessus tout il chérissait sa famille. Il était comme ça, prêt à sacrifier vents et marées pour eux. Mais malgré toutes ses bonnes intentions, le destin lui-même se chargea de le faire mentir.

Quand il eut atteint sa majorité, son père conclut un accord avec une riche cité avoisinante dans le but d'asseoir un peu plus sa domination sur d'éventuels envahisseurs et se faire par la même occasion des alliés de choix. Dorian devait se marier avec leur fille aînée pour que leurs deux familles n'en soit plus qu'une seule et unique. Elle s'appelait Constance. Bien sur elle était jolie, bien sur elle était d'une famille noble et était bien élevé, seulement il était mal à l'aise en sa présence sans parvenir à se l'expliquer. Quelque chose en elle le gênait profondément mais, par devoir envers sa famille, il n'en dit rien et la courtisa comme il se devait de le faire, du moins pendant un moment. Pendant quelques temps il avait espéré que cet impression disparaisse mais il n'en fut rien. Toute sa famille semblait fort bien l'apprécier, particulièrement son frère dont il surprenait parfois les regards insistants qu'il posait sur elle. Pouvait-il seulement le blâmer? Elle était très jolie et avait par moment ce petit quelque chose de sauvage qui aurait pu attirer presque n'importe quel homme dans ses bras. Comment pourrait-il en vouloir à son frère? Comment lui en vouloir alors que lui restait de marbre devant la belle demoiselle malgré les efforts qu'elle déployait pour tenter de le charmer? Car oui, c'était bien elle qui le charmait et non plus l'inverse. Dorian finit par céder aux exigences de son père et demanda Constance en mariage, à contre cœur. Il était toujours rongé par cette impression tenace qui l'empêchait de ressentir ne serait-ce qu'une légère attirance pour la jeune femme. Mais il fallait bien passer outre pour le bien des siens et il était prêt à se sacrifier pour que son frère et sa jeune sœur se marient selon leur bon vouloir.

Le mariage fut donc annoncé officiellement et, le jour promis, une grande chasse fut décrété pour les deux familles. Mais, contrairement à la tradition, Constance exigea qu'elle se déroule sur les terres de sa famille pour d'obscures raisons. Il ne comprendrait que plus tard la teneur de cette requête. La chasse fut déclarée ouverte avant la cérémonie, puisque celle-ci se passerait en soirée, et ils devisèrent gaiement dans les bois à la recherches de quelques pièces de gibiers. Puis ils partirent tous trois au galop et Dorian finit par perdre Constance et Gabriel de vue, sans parvenir à les rattraper. Quand enfin il retrouva leurs traces il resta stupéfait. Constance tenait Gabriel dans ses bras, elle avait les lèvres recouverte de sang et un regard dur marquait ses traits à tel point que Dorian ne parvint que difficilement à la reconnaître. Fou de rage qu'on puisse s'en prendre à son frère, il fonça littéralement sur elle avant de  se faire stopper net. Elle le saisit à la gorge et lui dévoila ses crocs avec l'intention certaine de le mordre. Rapidement, elle lui expliqua qui elle était vraiment et ce qu'elle comptait faire. Dorian comprenait maintenant d'où provenait cette impression tenace qu'il ressentait en sa présence.... Cependant, il n'y avait plus aucun doute possible, elle l'aimait et voulait l'étreindre ici et maintenant pour être à jamais avec lui, puis se nourrir sur Gabriel par la suite pour recouvrer ses force. En colère au delà des mots en entendant ces explications, Dorian réussit tout de même à persuader Constance de laisser la vie sauve à Gabriel et de l'étreindre aussi sans quoi il se donnerait définitivement la mort dès qu'il le pourrait. Au pied du mur et e voulant pas le perdre, la vampire n'eut d'autre choix que d'accepter ses conditions.

Contrairement à certains souvenirs qui commençait à s'estomper, ceux concernant son étreinte restait très clair dans son esprit. Il se souvenait que, toujours sous l'emprise de sa poigne de fer, elle l'avait plaqué presque violemment contre un arbre et était venue l'enlacer. Une dernière fois, il chercha son frère du regard. Il n'avait plus le choix, s'il voulait le sauver il devait la laisser faire, la laisser les étreindre tout les deux. Étrangement, il ne ressentit aucune peur quand elle planta ses crocs dans sa jugulaire. Contre toute attente, il s'agrippa un peu à elle en ressentant la puissante vague de plaisir liée à sa morsure. Puis vint la langueur caractéristique avec l'engourdissement des membres petit à petit. Mais au lieu de ressentir ensuite une angoisse grandissante à l'approche de la mort, il se sentait confiant peut-être un peu tendu, angoissé mais pas réellement effrayé. Après tout il avait été élevé pour gouverner, la mort était une des choses qu'on lui avait enseigné. Il se contenta de lui souffler « Rappelles-toi, n'oublies pas Gabriel sinon... » avant de tomber dans l'inconscience...

~ ~ ~

Quand il s'éveilla, la première chose qu'il nota était qu'il avait extrêmement soif. Mais, contrairement à son frère, lui savait exactement pourquoi il en était ainsi. Rapidement il s'habilla et se mit à la recherche de Constance. Dans un couloir, il croisa une domestique et, avant même qu'il ait le temps de comprendre ce qu'il se passait, il s'était rué sur elle. Humain il avait toujours plus ou moins eut un caractère bien trempé, parfois même brutal, mais pendant son premier repas il avait fait preuve d'une violence inouïe. La pauvre femme se retrouva littéralement broyée sous son étreinte et, dans sa soif incontrôlable, il lui arracha la gorge puis la tête. Constance était venu le retrouvée et n'en avait pas perdue une seule miette. Elle attendit patiemment qu'il finisse de se nourrir, un petit sourire indéchiffrable sur les lèvres, et, une fois que ce fut fait, elle vint lui essuyer les lèvres de sa langue pour y cueillir les dernières fragances du sang de sa domestique. Était-ce un sourire de satisfaction qu'elle affichait pour avait-il une tout autre signification? Dorian n'aurait pu le dire à cet instant. Tout ce qu'il savait c'était qu'il voulait encore du sang.


Pourtant elle l'entraînait déjà dans les escaliers pour rejoindre le salon un étage plus bas. Elle le fit s'asseoir dans un canapé et s'installa à côté de lui avant de prendre ses mains dans les siennes. Encore choqué de son comportement, Dorian ne la repoussa pas cette fois et elle en profita pour lui voler un baiser furtif. Son geste sembla le réveiller un peu cependant mais il demeura silencieux.

« Dorian... Il faut que je te dise... »

Il détestait quand ce genre de phrase sortait de la bouche de quelqu'un. Il savait pertinemment que ça n'annonçait rien de bon, au contraire. Dorian s'enfonça dans le cuir du canapé et attendit la suite de son discours en silence, sachant avec certitude qu'une mauvaise nouvelle se préparait et qu'il avait une épée de Damoclès au dessus de la tête. Il détestait cette impression mais n'en montra rien.

« Ravenblack... Il y a eu une révolte cette nuit et... »

Une... révolte? Dorian ne comprenait pas. Le peuple sous la garde de la citadelle avait toujours été heureux et content de l'activité de son seigneur. Son père avait mis beaucoup de chose en place pour aider les malheureux et leur fournir un toit malgré tout. Alors pourquoi? Qu'est-ce qui avait bien pu se passer pour qu'il se rebellent contre sa famille? Est-ce qu'au moins ils allaient bien?! Et Céleste? Et sa petite sœur, sa merveilleuse petite sœur, comment allait-elle?! Il avait perdu le fil de son discours, focalisé sur toutes ces questions qui lui labouraient le crâne et qui le tourmentaient. Il finit quand même par lever les yeux vers elle et se concentrer de nouveau sur ce qu'elle disait.

« … rien faire. Ils sont arrivés trop tard, tout était déjà fini. »

Elle l'attira contre lui, l'enlaça et caressa doucement ses cheveux avant de poursuivre.

« Ils... Oh Dorian... Ils ont fait une chose horrible. Ils ont tous été tués sans distinction mais, ta sœur... Ils... Ils l'ont écorchée vive et pendue sur la place public... »

Instinctivement il se décolla et posa sur elle un regard voilé, semblant ne pas comprendre et ne pas digérer la nouvelle. Dorian se leva en se tenant le ventre, blessé, bouleversé même par cette nouvelle. Céleste... Sa petite Céleste... Comment avaient-ils pu faire ça! Et pourquoi...? N'avaient-ils pas toujours été justes?! N'avaient-ils pas été bons pour eux?! Il tomba à genoux et frappa le sol de toute ses forces, faisant trembler les murs de la pièce et tomber quelques décorations.

« Pourquoi...? POURQUOI?! »

Il était ivre de colère. Pire que cela même. Il enrageait, littéralement. Instinctivement ses crocs c'étaient allongés, son regard s'était embrumé et il commençait à perdre le contrôle de lui-même. Dorian se mit à hurler de rage et de désespoir, renversa plusieurs meubles en laissant cette rage s'exprimer d'elle-même en libérant sa bête plus que de raison. La douleur de ces pertes était telle qui cru en perdre la raison, se perdre lui-même au profit de cette chose informe qui réclamait du sang, tellement plus de sang...

Constance finit par se lever et faire remuer sa bête pour le forcer à se calmer. Pourtant ce ne fut pas si simple pour elle de lui faire recouvrer ses esprits et un semblant de raison. Il s'en suivit des grands éclats de voix et une discussion pour le moins houleuse agrémentée de quelques autres meubles que Dorian venait fracasser en même temps pour passer ses nerfs. Puis Gabriel apparut dans la pièce. Pendant que Constance lui expliquait tout depuis le début, lui restait debout en silence bouillant de l'intérieur en essayant tant bien que mal de le dissimuler pour ne pas plus troubler son frère. Évidemment, Gabriel ne croyait pas un mot de cette histoire de vampirisme et ils n'eurent d'autre choix pour le convaincre que de le mettre en présence d'une humaine. Comme Dorian, Gabriel succomba à l'appel du sang et le résulta fut aussi éprouvant que pour lui.
Une fois qu'il fut reput, ils n'eurent d'autre choix que de le mettre au courant pour Ravenblack et ses occupants. Dorian, qui connaissait bien son frère, le voyait s'énerver et bouillir de l'intérieur, tout comme lui. Les deux frères se regardèrent et il n'y eut pas besoin de mot pour qu'ils se comprennent parfaitement. Ils devaient tous payés pour ce qu'ils avaient fait, pour leur trahison et le meurtre organisé de toute leur famille. La nuit suivante ils retournèrent chez eux, à Ravenblack et y firent un vrai carnage. En arrivant , ils découvrirent le corps nu et mutilé de leur petite sœur pendu du haut de la muraille et flottant tel un fantôme au grès des vents. Terrassés par la colère de la voir ainsi exposée, les deux frères laissèrent plus que largement exploser leur rage, décimant toute la population sans leur laisser le loisir de s'expliquer, ne laissant ni femmes, ni enfants, ni personne. Tous périrent cette nuit là. Et ce fut un véritable bain de sang pour les deux nouveaux-nés. Ce n'est que quelques heures avant l'aube, quand Constance retrouva ses deux Infants à bout de force et sans plus aucune volonté que Dorian comprit ce qu'ils avaient fait. Ils avaient égorgé, éventré, démembré et arraché la gorge à tellement de monde, se nourrissant sur chaque humain sans avoir réellement conscience de ce qu'ils faisaient. Les rues étaient maculées de sang frais et de lambeaux de chairs. Dorian aurait pu avoir la nausée, regretter ce qu'ils avait fait. Mais il s'était délecté de leurs peurs et de leur cris d'agonies, il avait même pris plaisir à les tuer un part un et s'il avait pu il les aurait fait souffrir un par un comme Elle avait souffert. Ce carnage lui avait apaisé l'esprit, du moins un moment et l'avait laissé à bout de force. Il en était certain, Ravenblack ne se relèverait jamais de ce massacre, personne ne viendrait plus ici, la citadelle était dorénavant perdue pour toujours. Mais il n'en avait plus que faire. C'était le lieux où sa famille avait été lâchement assassinée et il ne voulait plus jamais y revenir.

~ ~ ~

Pendant environ deux ans, les deux frères furent formés par Constance à leur nouvelle condition. Dorian, contrairement à son frère, le vivait plutôt bien tant qu'on ne lui remémorait pas cette funeste nuit. Il apprenait vite et suivait à la lettre les enseignement de sa Dame, se nourrissant avec un facilité presque déconcertante pour son jeune âge et intégrant les quelques notions qu'elle leur apprenait avec une certaine curiosité. Bien entendu, son côté colérique était bien plus violent désormais à cause du sang gangrel qui coulait en lui et même sa Dame avait du mal à le calmer. Seul son frère le pouvait. Malgré le lien de sang avec Constance, dans l'esprit de Dorian le seul vrai lien qu'il avait était celui qui le reliait à son cadet. Son seul vrai lien de sang. Il partageait avec Gabriel le sang de leur parent et le sang de leur Dame, rien ne pouvait dépasser cela.
Un soir, Gabriel vint trouver Dorian pour lui faire part d'une découverte plus que troublante. Constance les avait trompé, les avait manipulé. C'était elle, sale garce qu'elle était, qui avait orchestrée l'attaque de Ravenblack. Elle qui avait fait tuer ses parents. Elle encore qui avait ordonné que sa sœur soit écorchée vive. Les deux frères ne supportèrent pas cette découverte et ils mirent au point un plan leur permettant de se débarrasser de leur Dame car, de toute façon, elle ne méritait clairement pas autre chose. Ils savaient très bien que deux nouveau-nés ne feraient pas le point face à un vampire de son âge. Ils décidaient donc d'utiliser la seule faiblesse connue de leur Dame. Le feu. Ils se préparèrent durant plusieurs nuits, élaborant diverses stratégie avant d'enfin trouver la bonne. Ils étaient enfin prêt. Dorian emmenait donc sa conquête dans les écuries, les chevaux ayant été relâchés juste avant afin qu'ils ne soient pas pris dans le traquenard que les Ravenblack préparaient. Lorsque l'attention de la Dame fut captivé uniquement par Dorian qui attisait son désir, Gabriel mit feu à la paille et, une fois fait, Dorian s'éclipsa. Il rejoignit son frère pour mettre en place de dispositif de fermeture, prévu de tel sorte à ce que Constance ne puisse sortir de sa prison infernale. Sous les hurlements de leurs Dame, les Ravenblack dirent au revoir pour toujours à leur région, leur pays natal, s'exilant vers ce qu'on appelait le vieux-continent. Ils prirent le premier bateau qui les fit quitter le Canada.

~ ~ ~

Le bateau débarqua en Espagne et plus précisément sur les bords de la cité de Barcelone, en Catalogne. Ils arrivaient dans un monde dont ils ne connaissaient rien, dans une société humaine et vampirique totalement inconnue et surtout sans aucun point de repère. Ils ne pouvaient pas s'intégrer, ça leur était impossible. Ils étaient bien trop jeunes, inexpérimenté et sans tuteur, sans mentor pour les aiguiller. C'était perdu d'avance. Donc il préférèrent s'exiler dans les bois et, encore trop sensible à leurs émotions violentes, et ils finirent par se rapprocher de leur bête au détriment de leur propre humanité. Bientôt une rumeur sur deux loups, l'un immaculé et l'autre aussi noir que la nuit, se répandit en ville. Plus d'un chasseur aventureux se lança dans leur traque mais aucun ne revint jamais, comme pour agrémenter le mythe. Certains n'y croyaient pas et disaient qu'ils c'étaient perdus et étaient mort de faim, d'autres encore n'en démordaient pas, c'étaient forcément ces deux loups sauvages et sanguinaires. Un homme cependant finit par partir à la recherche de nos deux frères et c'est ainsi qu'ils rencontrèrent Dante Riviera-Torres, un Gangrel d'à peu près un premier siècle. Touché par l'histoire des deux frères et se prenant d'affection pour eux, Dante devint leur mentor et continua leur formation avec patience et bienveillance. Il les instruisit sur le monde vampirique, n'hésitant pas à leur donner quantité d'informations sur la société et le vampirisme en général. Il leur apprit aussi à apprivoiser leur bête et à dominer leurs pulsions animales et leurs pouvoirs. Étant Gangrel il savait exactement que quoi il parlait en plus. Pendant près d'un demi siècle les deux jeunes vampires restèrent au côté de leur mentor, avides de connaissances. Il allait sans dire qu'ils apprirent l'espagnol, mais à cela s'ajoutait pour Dorian l'italien, le français et évidemment l'anglais. De nature plutôt curieuse, il se passionna pour les langues anciennes telle que le latin  et le grec, bien qu'il ne maîtrisait pas tout à fait cette dernière, et les l'histoire des civilisations perdues.
Puis un jour Dante estima qu'ils n'avaient plus rien à apprendre de lui et que ce qu'il leur manquait ils devraient l'apprendre d'eux-mêmes. En bon mentor, il leur conseilla de voyager, de parcourir les différents pays pour continuer leur apprentissage. Et c'est ce qu'ils firent d'ailleurs. Pendant environ dix ans, ils vadrouillèrent sans se faire trop remarquer puis ils décidèrent d'aller voir le pays d'origine de leur Dame, la France, pour finir ensuite par se fixer tout récemment à Londres, en Angleterre...

Descriptions

Comment me voit-on ?  


Grand, brun et athlétique, Dorian est un jeune vampire qui paraît avoir la trentaine tout au plus. Mais attention, son charme est a double tranchant. Il peut sembler la plupart du temps plutôt calme il n'en a pas moins un tempérament... explosif. Il est des choses qu'il ne faut pas lui dire, ou même mentionner, de peur de le voir entrer dans une colère, non, une rage destructrice. Rage que seuls son frère et, récemment, sa goule savent calmer. Malgré cela, c'est un vampire protecteur sur lequel on peut compter en cas de problème et il ne laissera jamais tomber sa famille ni même les membres de sa meute.

Mes Relations...

Ma Dame, Constance  

Tu m'as pris ma vie, ma famille, ma petite sœur. Tu m'as volé mes rêves en m'offrant cette non-vie. Tu m'as tout pris Constance. Heureusement que tu étais manipulable, sans ça j'aurais aussi perdu mon frère. Je t'ai haït pour ça. Et je te hait toujours. Heureusement là où tu es, tu ne peux plus faire de mal qu'à tes semblables.  


Mon Frère, Gabriel Ravenblack

Mon frère, mon ami, mon confident, mon conseiller, si tu n'étais pas là cela ferait bien longtemps que j'aurais sombré dans la folie et cédé à ma bête bien plus souvent. Merci de me supporter en tant qu'Alpha, je sais que ce n'est pas toujours si simple. Mais tu es mon frère et je me battrais pour ma famille, jusqu'à ma mort.


Ma Goule, Abigaëlle Castle

Depuis peu tu es devenue ma goule. Je doit dire que ton dévouement sans faille et ton caractère bien trempé ne me laisse pas indifférent. Tu es différente des autres humains et tu ne te considères d'ailleurs pas tout à fait comme telle. Grand bien t'en fasse! Tu as bon nombre de qualités que j'apprécie, et bien plus encore. Tu seras tellement mieux encore en vampire...


La louve enflammé, Adélia Cunnane

Jeune louve, tu as de la chance d'être tombée sur nous ce jour là... Si nous n'avions pas été là, Dieu seul sait quelles horreurs tu aurais pu commettre. Dommage que tu n'ai pas voulu rester avec nous, tu aurais été une recrue de premier choix. Mais ce n'est que partie remise...


Quelques mots...


Ce personnage cherche bien évidemment d'autres liens!


©never-utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dorian Ravenblack - Non-Aligné - Alpha - Gangrel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Base Alpha Tango Zoulou du CSNU[Terminé]
» Les blagues d'Alpha
» Légions Astartes : Alpha Legion
» Zone 2 Groupe Alpha
» Reno air races sur phox alpha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Reborn :: Administration :: Personnages :: Pris :: Non-Alignés :: Vampires-
Sauter vers: