London Reborn
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lorenzo - Ordo Dracul - Assassin - Nosfératu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Logan Grimhood

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 01/05/2016

Feuille de personnage
Volonté:
71/10000  (71/10000)
Expérience:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Lorenzo - Ordo Dracul - Assassin - Nosfératu   Jeu 21 Juil - 15:37





Lorenzo
“La non-vie, la mort, quelle importance.”


Mon identité...



☫ Prénom et Nom : Lorenzo
☫ Date et lieux de naissance : 1817, Rome (Italie)
☫ Espèce : Vampire
☫ Clan : Nosfératu
☫ Ligue : Ordo Dracul
☫ Rang hiérarchique / Poste : membre (officieusement assassin)
☫ Pouvoirs : Cauchemar 1, Dissimulation 3, Puissance 1
☫ Date et lieu d'étreinte : 1859, Rome (Italie)
☫ Age apparent / Age vampirique : 42 ans / 157 ans
☫ Sire : Roberto Sforza
☫ Avatar : Paul Bettamy (Silas dans Da Vinci Code uniquement)







Mon Histoire...

Once upon a time ...


Comme son nom l'indique, Lorenzo est né en Italie, plus exactement à Rome. Ses parents étaient de fervent croyants et pratiquants, et, quand ils eurent la surprise de le mettre au monde le leur s'effondra. En effet Lorenzo n'était pas un enfant comme les autres, il était différent. C'est un petit albinos aux yeux couleur de sang qui naquit ce soir de Décembre 1817 sous les yeux ébahis de ses parents. Le père cria à l'hérésie et à l'adultère, refusant de croire que cette chose démoniaque était le fruit de ses propres entrailles. Ils abandonnèrent l'enfant sur le parvis d'une église quelques jours seulement après sa naissance, dans le froid, sans même se soucier de sa survie. Son père, dévasté par l'infidélité soupçonnée de sa femme, la fit assassinée par un tueur à gage avant d'être lui-même dénoncé et traité comme un assassin.

L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais tel n'est pas le cas. Ce soir là l'enfant ne périt pas dans le froid, bien au contraire. Alerté par ses cri désespérés, un des prêtres le récupéra. Pour lui, peu importait son apparence, il était né et donc il était un fils de Dieu qu'il soit différent des autre ou non. Tous se rangèrent à son avis et l'enfant resta parmi eux. Il fut nourrit et élevé comme eux, au sein de l'église même, il y apprit à lire et à écrire, s'habilla et devint en tout point comme eux.
Lorenzo avait eu droit à sa deuxième chance et visiblement même sans en être alors pleinement conscient il l'avait saisit en s'accrochant à la vie.

L'enfant grandit et s'accommoda à sa demeure un peu particulière et, au fil des années, il devint un adolescent aux principes moraux digne de sa condition. Lorenzo semblait avoir trouvé sa place.

~ ~ ~

Un soir qu'il priait seul au cœur de l'église, il entendit du bruit dans la crypte. Curieux, il décida d'aller voir. Avec précaution il descendit les quelques marches de pierres qui menait à la grille, l'ouvrit et se faufila par l'ouverture. Éclairé par de simples bougies, il s'enfonça dans le noir afin de trouver l'animal qui s'était retrouvé coincé ici. Mais il eut beau chercher, il ne trouva rien. Rien de moins qu'un bruit dont il ne trouva pas l'origine. Lorenzo en déduisit donc qu'il s'agissait d'une souris ou d'un rat et , n'ayant pas d'ami, il décida d'aller chercher un morceau de fromage aux cuisines pour l'appâter. Il redescendit avec le morceau de fromage et le déposa sur une petite stèle avant de remonter.

Lorenzo décida ce soir là qu'il descendrait chaque nuit dans la crypte avec son morceau de fromage pour saluer son ami de la nuit et c'est ce qu'il fit. Malgré ça, il continua de grandir et de s'affirmer en tant qu'homme. Pourtant, depuis cette nuit là, Lorenzo ne se sentait plus seul. Par moment, il sentait comme une présence  à ses côtés, tantôt apaisante, tantôt déroutante, mais au moins le désespoir et la solitude l'avait abandonné.

De disciple il finit par devenir prêtre à son tour, suivant à la trace l'avenir qu'on lui avait réservé et le faisant avec une certaine sagesse. Depuis longtemps il avait compris que seul les rats hantaient la crypte et profitait du morceau de fromage. Pourtant cela ne l'empêchait pas de descendre chaque soir pour les retrouver. A croire que cet espace sombre, et glauque pour certain, l'apaisait et l'aidait à réfléchir.

Une nuit pourtant, il sursauta en croyant entendre une respiration non loin de lui mais il se ressaisit bien vite en approchant sa bougie et en voyant rien. Il mit tout sur le dos de son imagination car, du haut de sa quarantaine d'année à présent, il en avait encore largement assez à revendre. Malgré ça, il remonta les marches rapidement ce soir là, comme gagné par une certaine appréhension. Pendant plus d'une semaine il n'osa s'aventurer en bas, prit d'une angoisse étrange à chaque fois qu'il passait à proximité de la grille. Pourtant, il finit par redescendre poussé par sa curiosité. Et ce choix scella sa vie... et sa non-mort.

~ ~ ~


Quelques heures plus tard, il s'éveilla dans la crypte alors qu'il était allongé à même le sol. Il avait la nuque raide, se sentait glacé et, par dessus tout, il avait affreusement mal au dents. Il se passa la main sur le visage et fit craquer sa nuque avant de sentir une présence proche de lui. Une présence qu'il avait déjà ressenti auparavant mais qu'il avait mis sur le compte de la fatigue et des hallucinations de l'esprit que l'on peut parfois avoir en restant trop longtemps dans le noir.

Un homme sortit des ténèbres pour se placer devant lui, bienveillant, et s'annonça comme étant Roberto Sforza. Il paraissait grand et portait une longue cape noire qui l'enveloppait presque intégralement. Il retira sa capuche et laissa entrevoir à Lorenzo un visage paisible. Pourtant la première chose que Lorenzo nota, en plus du regard insistant qu'on lui jetait, était la longueur anormale de ses dents. Il était comme fasciné par cette vision et ne pouvait en détourner les yeux. Son interlocuteur le remarqua bien d'ailleurs.

« - Merci de m'avoir tenu compagnie toutes ces années dans cette crypte Lorenzo et pardon de t’apparaître sous cette forme et ce visage d'empreint. Le mien te mettrait sensiblement plus... mal à l'aise. »

Il laissa revenir rien qu'un instant sa véritable apparence et son visage balafré aux pupilles blanches comme ceux des aveugles avant de retrouver cette apparente jeunesse qu'il empreintait à on ne savait qui.

« - Tout d'abord, je dois te souhaiter la bienvenue dans le monde de la nuit mon jeune fils... »

~ ~ ~

Lorenzo passa une bonne soixantaine d'années en compagnie de Roberto. L'italien lui fit découvrir ce nouveau monde dans lequel il était entré et le forma. Si dans sa vie Lorenzo avait été un religieux, dans sa non-vie il en demeurait un aussi. Son Sir était l'un des Prêtres de la Lancéa Sanctum de Rome, une des institutions religieuses et la Ligue la plus puissante de la cité. A cette époque, c'était sa Ligue qui gouvernait dans la grande et belle Rome. Mais cela ne dura pas...

Au cours de sa soixante-troisième vampirique, tout ce que Lorenzo connu fut réduit à néant.
Une manigance magique orchestrée par le Cercle de la Sorcière au profit de leur allié, les Carthiens, décima une bonne partie de leur ministère et leurs membres furent décimés par leurs vampires. Le Doyen de la Lancéa, comme une bonne partie des haut placé dont son Sir, furent enfermés et attachés dans des caves spéciales. Si diabler était interdit, le Soleil lui était souverain.

Lorenzo se démena pour les secourir rien n'y fit, il ne réussit pas. Le soir suivant, quand enfin les gardes du Mouvement Carthien s'étaient retirés dans leur quartiers, le vampire put accéder aux caves. Mais il n'y trouva que peine et désolation. Le sol était jonché de tas de cendre encore fumant. Il fut prit de nausées en sentant encore l'odeur de chairs calcinées. Il s'approcha d'un tas de cendre en remarquant un éclat qui aurait pu reconnaître entre mille. Un éclat rougeoyant figé au milieu d'une mare dorée. La chevalière de son Sir à demi enfouit au milieu du tas mêlant cendre et habits délabrés. D'une main tremblante il saisit le bijou et y déposa un baiser en fermant les yeux, se remémorant chaque minute passé avec Roberto. Il resta un long moment ainsi et quand enfin il se redressa ses joues étaient totalement tâchées de vermeil mais son regard lui n'était que haine pure. Lorenzo rabattit sa capuche sur sa tête et, sans un regard, sortit de la cave avec une idée bien arrêté derrière la tête.

Malgré son jeune âge à l'époque, il décida de châtier les responsables. Et c'est de cette manière qu'il découvrit la vérité. En enquêtant il finit par tomber sur des documents compromettants mais pas n'importe lesquels. Il s'agissait d'une correspondance entre le Doyen de la Lancéa et celui des Carthiens. Ainsi il apprit que le vampire n'avait pas périt dans la cave comme ses subalterne et qu'il avait rejoint les hauts dignitaires du Mouvement Carthien en trahissant les siens. L'homme avait fait tuer une grande partie de sa Ligue dans l'unique but d'avoir un poste dans une Ligue adverse. Quel...?!

Fort heureusement Roberto avait été un instructeur hors pair. Rompu au combat et particulièrement discret grâce à sa maîtrise de Dissimulation, il mit au point un plan puis il élimina définitivement son ancien Doyen qui les avait tous trahit. Cependant cet acte ne resta pas sans conséquence. Lorenzo, n'ayant plus du tout la foi envers les institutions religieuses depuis la mort de son Sir, quitta Rome en se faisant passé pour mort et rompu ainsi son engagement envers son ancienne Ligue.

Il voyagea durant de longues années mais ne retrouva la foi à aucun moment. Seule une personne lui rendit l'espoir d'une non-vie utile et plus agréable que jusqu'alors. Quand il débarqua à Londres, il y a presque cinquante ans , il rencontra Ambre McCartney, alias la Doyenne de l'Ordo Dracul. Elle le prit sous son aile et lui offrit un poste au sein de sa Ligue. Un poste qui lui correspondait parfaitement  et qui lui permettait d'exercer sa vengeance et de mettre à profit sa colère ainsi que ses compétences. Lorenzo devint l'assassin de l'Ordo Dracul. Évidemment seuls quelques rares élus étaient au courant de son statut officieux, pour tout les autres il n'était qu'un membre un peu plus réservé, discret et colérique.

Quand la Doyenne disparue, il fut normal pour lui de renouveler son allégeance à son fils et successeur en tant que nouveau Doyen. Bien entendu ce dernier faisait parti des vampires informés par son statut officieux et il continua sur les pas de sa Dame en confiant au Nosfératu des missions forts intéressantes. Autant que possible Lorenzo resta hors de porté et de vue des autorités de la Lancéa Sanctum car après tout il était « mort ». Et cela constituait un avantage certain pour sa vengeance. Car elle n'était certainement pas terminée...

Descriptions


Lorenzo est un vampire un peu particulier. Plutôt grand et svelte sous sa forme d'origine, le Nosfératu n'apparaît que rarement sous cette apparence pour plusieurs raisons. Le fait qu'il soit albinos dérangeait déjà quand il était humain, mais aujourd'hui en plus de cela, il dispose de cicatrice sur le visage, plus précisément sous les yeux et son regard dur et haineux met très souvent mal à l'aise. La plupart du temps, Lorenzo n'est pas visible. Comme la majorité de son clan, il préfère se dissimuler dans les ombres ou au mieux apparaître sous une forme moins repoussante que la sienne. Il est très souvent vêtu de toge en souvenir de ce qu'il a perdu il y a tant d'année et il est très souvent silencieux, ne parlant que si la conversation ou son interlocuteur est intéressant. Réservé, colérique mais particulièrement discret, Lorenzo est officieusement l'assassin de l'Ordo Dracul.


Mes relations...



Mon Doyen, Logan Grimhood

J'ai voué ma non-vie à ta Dame, jeune vampire, aujourd'hui mon allégeance te revient de droit, tout comme la lame acérée qui orne mon bras. Soit moi loyal comme je le suis pour toi et jamais je ne me retournerais contre toi. Tu es mon Doyen et pour moi cela ne fait aucun doute que tel est réellement ta place. Nous verrons ce que l'avenir nous réserve.


Le protecteur de l'Ordo Dracul, Alban Doyle

Ça fait des années que tu protèges les vampires de la Ligue et pour ça on se ressemble assez, même si ma protection s'affirme d'une tout autre manière. Mais pour cela je te respecte même si je reste discret sur ce fait là. Comme sur beaucoup d'autres choses d'ailleurs.


Quelques mots...



BLABLABLA


©never-utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lorenzo - Ordo Dracul - Assassin - Nosfératu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'assassin sous la loupe
» Assassin's Creed 2
» [Bit TV] ACTU GAME TEST Assassin's Creed 2.
» Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay
» [Achat]Dague de l'assassin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Reborn :: Administration :: Personnages :: Libres :: L'Ordo Dracul :: Vampires-
Sauter vers: