London Reborn
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Viviane De Gloucester - Calice - Invictus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eléonore Frey
Admin
avatar

Messages : 289
Date d'inscription : 30/04/2016

Feuille de personnage
Volonté:
124/10000  (124/10000)
Expérience:
3/100  (3/100)

MessageSujet: Viviane De Gloucester - Calice - Invictus    Mar 15 Nov - 14:13




Viviane de Gloucester “Apprendre le passé, pour comprendre le présent et appréhender le futur.”


Mon identité...




- Prénom et Nom : Viviane de Gloucester
- Date et lieux de naissance : 04 février 1984, York (Angleterre)
- Espèce : Calice
- Clan : ~
- Ligue : ~
- Rang hiérarchique / Poste : ~
- Pouvoirs : ~ (uniquement le passif de chaque clan)
- Date et lieu d'étreinte : ~
- Age apparent : ~
- Régnant :
- Avatar : Annabelle Wallis








Description

To be or not to be...



Viviane est une personne passionnée, volontaire et pointilleuse. Elle essaie le plus possible de dire ce qu'elle pense, ce qui lui valut souvent de longues disputes car les individus passent leur temps à pleurer sur l'hypocrisie mais ils se plaisent dedans et n’apprécient pas l'honnêteté, car c'est toujours douloureux d'entendre des vérités. En amitié tout comme en amour, elle est très méfiante sur la défensive, la jeune femme a du mal à faire confiance, à se confier et à aimer, elle préfère attendre et ne pas se lancer corps et âme dans une relation qui risquerait de la décevoir, elle prend énormément de temps à connaître les gens et à se lier à eux mais, une fois que cela est fait, Viviane est très fidèle, honnête et présente.


Mon histoire

Once upon a time...




Fille de Birgitte Eva Henriksen et de Richard de Gloucester Prince du Royaume-Uni, Duc de ... on s'arrêtera là, car les titres de noblesse prennent trop de place, en somme Vivianne est une Lady descendante du trône d'Angleterre. Elle est née à York, le 4 février 1984, elle a passé une grande partie de son enfance à vivre au palais de Kensington, une fois son adolescence atteint elle part étudier dans des écoles privées en Angleterre loin de ses parents. Elle parle couramment anglais, portugais, français et espagnol. Après le secondaire, elle intègre l'université de Londres, son inscription fut automatique certainement dû à son titre, son nom, sa dynastie. Elle se prend de passion pour l'histoire de sa famille, Viviane s'oriente depuis toute petite vers ce qui a fait son pays qu'elle affectionne grâce aux récits de son père ainsi que de son grand-père avec qui elle passa beaucoup de temps durant sa jeunesse.

À 25 ans et son diplôme en poche, elle décide de vivre un temps en Écosse et intègre une université d'histoire. Elle souhaitait enrichir son savoir sur ce pays qui a rencontré beaucoup de conflits avec l'Angleterre. Elle a passé son diplôme en 2 ans.
À 27 ans, elle revient au pays, emménageant à Durham ou le duc de Gloucester lui trouve un poste de professeur en histoire sur la période de la guerre des deux roses allant jusqu'à l'air Élisabéthain. Grâce à son savoir, dû à ses proches, elle se révèle douée pour les conférences, après son diplôme en 2006, elle devient maîtresse de conférences et parcours le pays pour partager ses connaissances, il lui est même arrivée d'être invitée en France pour des conférences sur les alliances Franco-anglaises. Viviane n'a pas un tempérament à tomber amoureuse, elle le fut une fois, une seule et cela a engendré une déception pas due à l'homme qu'elle a aimé et qu'elle aime encore mais dû à sa famille qui voyait d'un mauvais œil l'union d'une anglaise avec un Écossais d'ailleurs il s'avérait que la famille de Roman Mcgregore pensait la même chose. Elle a dû mettre un terme à cet amour, à cet homme qu'elle aimait plus que tout, suite à cela Viviane prit le poste de professeur d'histoire à Durham pour être loin de ses proches, car la haine et la tristesse sont toujours présentes. Depuis ce jour, elle ne s'est jamais remis en couple même si sa famille a essayé à maintes reprises de lui présenter des prétendants, qui n'avaient rien d'intéressant à ses yeux et qui ne lui inspiraient pas confiance sur la sincérité de leur amour, c'est un nom qu'ils voulaient aimer, épouser et non la personne, car dans ce genre de situation l'amour n'existe pas vraiment. Il faut bien avouer que même si elle prône le célibat son cœur de glace appartient à un seul homme, Roman. Il n'a pas un physique de don Juan, il a la peau blanchâtre, les joues légèrement creusées, un corps maigre au bord de l'anorexie "c'est dans le sang" qu'il disait souvent. Des yeux bleus qui lui donnent un regard profond et mystérieux, quand on lui fait face on peut apercevoir de légères taches de rousseur qui lui donnent un charme fou. Son allure élancée lui va comme un gant surtout quand Roman porte des costumes chics et sobres, c'est un homme intelligent certainement dû à ses études en Suisse quand il était plus jeune. Viviane ne l'admettra jamais aux yeux des individus mais, elle l'a dans la peau son bel Écossais.

- RP test :
Installée à la table d'un pub complètement miteux, j'observe un à un les clients. Cet établissement date d'avant-guerre à en juger les photographies et les publicités qui prônent l'engagement volontaire dans l'armée anglaise, qui ornent les murs. La "patronne", comme elle se fait appeler, doit avoir environ 75 ans, son visage est marqué par une vie bien remplie, elle a beau avoir l'âge qu'elle a cependant, elle a une joie de vivre et un tonus à en rendre jaloux un athlète. Elle ricane tout le temps, se rappelant la bonne époque de sa jeunesse. Sa famille possédait ce pub, elle parle constamment des soldats américains et canadiens qui avaient débarqué un an avant le 6 juin 1944 pour s'entraîner pour la Grande guerre. Souvent, quand elle raconte ses histoires elle marque des temps de silence, comme si elle replonge à cette époque qu'elle a l'air d'affectionner et puis continue. Ensuite, vint cette vieille dame, à la chevelure grise, qui est disposée en chignon, des grands yeux marron maquillés vulgairement, sa fine bouche peinturlurée maladroitement d'un rouge à lèvres bordeaux, elle est emmitouflée sous un épais vison qu'elle doit affectionner à en juger la manière dont elle le caresse délicatement, ses doigts longs et maigres possèdent des bagues à grosses pierres, je me dis qu'elle avait dû être une riche héritière et que tout ce qu'elle porte sur elle, avait été une acquisition de sa vie richissime. Son visage blanchâtre fermé et triste, me fait penser qu'elle a dû perdre l'amour de sa vie enfin, c'est ce que j'ai envie de m'imaginer. À sa droite, se tient un vieil homme qui la scrute discrètement des yeux avec un sourire aux coins des lèvres, il me fait penser à un jeune homme amoureux qui attend un signe de sa part pour qu'il puisse lui adresser la parole, la situation est drôle et amusante. Au-dessus de mes deux tourtereaux, une horloge datant d'une époque ancienne sonne, je levée les yeux et regarde l'heure, << Je dois aller travailler ! >> me dis-je d'une voix endormie, je me mets debout, prends ma doudoune qui repose sur le dossier de la chaise à côté de moi et l'enfile rapidement, rien que de penser à la température extérieure, un frisson vint parcourir mon dos. Je pose délicatement mon bonnet sur ma longue chevelure blonde et prends ma sacoche qui est sur le sol du pub. D'un signe du visage je salue la "patronne" qui m'adresse à son tour un sourire. J'eus à peine poussé la porte où le froid vint me glacer les doigts, la neige avait revêtu son manteau d'hiver mais pour quelques jours, elle finit par fondre grâce au soleil. Je pris la direction de l'université sans trop m'atteler puisqu'elle est à quelques pas.
Sur le trajet je me remémore le pourquoi j'avais décidé de devenir professeur d'histoire, mon nom de famille datait du Moyen Âge, une ville portait le même nom. Depuis toute petite, je m'étais prise de passion pour l'histoire anglaise et de mes origines, surtout que d'avoir un nom pareil m'ouvraient toutes les portes, j'avais pu entrer à l'université grâce à mon travail acharné mais, aussi grâce mon nom. Je m'étais arrêtée durant ma jeunesse sur la Guerre des deux Roses et l'après c'est-à-dire jusqu'à Élisabeth 1er. J'enseignais la vie des grands Rois et Reines d’Angleterre, l'économie de l'époque, les guerres que certains avaient faite avec ceux qui sont devenus de nos jours nos alliés, j'enseigne la vision vue de l'époque. Si les gens voulaient attirer mon attention c'est sur cette partie d'histoire qu'ils le faisaient.
J'arrive rapidement dans ma forteresse à l'architecture Saxonne, me faufilant parmi les étudiants qui pour certains avaient mon âge, j'étais une jeune professeur et maintenant j'enseignais depuis 3 ans. Le visage emmitouflé dans ma grosse écharpe de laine beige, j'observe les élèves qui sont pressés d'arriver à l'intérieur de la grosse bâtisse, je m'engouffre avec eux, une fois à l'intérieur je retire l'attirail qui me couvre le corps et souffle, << Enfin de la chaleur ! >>.

div style="font-family: 'Cinzel'; font-size: 17px; text-align: right; letter-spacing: -1px; margin: 10px; background-color: #666666 ; color: #000000;"> Mes Relations...


A voir

A VOIR AVEC LE FUTUR JOUEUR


Autres Liens
A VOIR AUSSI



Quelques mots...


Vive les chocapics.

©never-utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.london-reborn-rpg.tk
 
Viviane De Gloucester - Calice - Invictus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Invictus ! j'arrête !
» Lux Invictus - Classement PVE / Eur Archimonde
» Invictus de Clint Eastwood
» Chevalier du calice VS morts vivants
» Le calice des potions : infinité ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Reborn :: Administration :: Personnages :: Pris :: L'Invictus :: Calices & Goules-
Sauter vers: