London Reborn
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vinken Samuels - Invictus - Goule de Lewis Winchester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Logan Grimhood

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 01/05/2016

Feuille de personnage
Volonté:
71/10000  (71/10000)
Expérience:
2/100  (2/100)

MessageSujet: Vinken Samuels - Invictus - Goule de Lewis Winchester   Jeu 1 Déc - 19:50





Vinken Samuels
"“La faiblesse est le seul défaut que l'on ne saurait corriger.”


Mon identité...



☼ Prénom et Nom : Vinken Samuels
☼ Date et lieux de naissance : 07/08/1997, Londres
☼ Espèce : Goule
☼ Clan : Ventrue
☼ Ligue : L'invictus
☼ Rang hiérarchique / Poste : Assassin du prince
☼ Pouvoirs : ~
☼ Date et lieu d'étreinte : ~
☼ Age apparent : 19 ans
☼ Régnant :Lewis Winchester
☼ Avatar :Adam LEVINE







Mon Histoire...

Once upon a time ...




La naissance, le cadeau le plus merveilleux pour les parents et la famille, sauf peut-être pour l'enfant qui vient de naître. Né le Sept août 1997, Vinken Samuels fît le bonheur de ses parents dès l'ouverture de ses yeux, pourquoi tant de bonheur ? Il ne pleurait pas, il était déjà mort ? Après seulement quelques secondes dehors ? Non, il respirait, son cœur battait la chamade pour irriguer le corps frêle du bébé qui gardait un calme perturbant. Sa mère le prit dans ses bras en disant.
«-Toi mon garçon, tu vas être un homme grand et spécial. »
Et en effet, il devint d'abord spécial. Alors qu'il avait cinq ans le jeune garçon jouet tranquillement lisait un livre, oui, il savait déjà lire. Ça faisait déjà quelques jours qu'un rat se baladait chez eux, faisant hurler sa mère à chaque passage, il détestait entendre sa mère crier comme ça, personne n'avait le droit de faire ça à sa mère, alors quand il aperçut la bête dans sa chambre il l'attrapa rapidement et la regardant longuement se débattre avant de doucement l'étouffer, la serrant dans ses mains d'enfants, éprouvant un plaisir qu'il n'avait jamais connu. Une fois la pauvre bête morte il se dirigea vers la cuisine et sans un mot il jeta la cadavre dans la poubelle avant de retourner à ses occupations. Avoir tué de ses propres mains un être vivant réveilla en lui quelque chose, une idée, qui vient le hanter depuis ce jour, l'humain est fait pour tuer, mais l'évolution a fait d'eux des faibles. C'est pour cela que le jeune garçon ne parlait plus à personne, regardant les autres de haut se sachant strictement supérieur à eux.
A l'âge de douze ans le jeune homme avait grandi, il était maintenant, comme l'avait dit sa mère, un homme grand. Il a eu une poussé de croissance précoce, atteignant déjà les 1m75 à cet âge, dépassant déjà la plupart des personnes. Toujours aussi isolé le jeune homme n'avait pas une bonne réputation à son école, c'est pourquoi une «brute» s'attaqua à lui pour le tester, et devant une cour d'élèves en délire le jeune Vinken fractura le bras et le genou de son pauvre agresseur. Les amis de celui-ci n'ayant pas trop aimé cela et étant trop lâches pour s'attaquer à lui trouvèrent un moyen de se venger, ils s'attaquèrent à sa mère. Cette mauvaise idée furent leur dernière, car elle leur a été fatale. Les cinq adolescents se sont attaqués à madame Samuels armés de matraques et de gaz lacrymogène, ils l'ont roué de coups, l'envoyant à l’hôpital, et c'est ainsi qu'ils achevèrent de tisser leurs destins. Vinken savait très bien qui avait fait cela, et il n'allait pas s'attaquer à leurs mères, mais directement à eux, un par un. Le premier était le plus vieux et le plus fort d'entre eux. Vinken n'était pas un lâche, au contraire, il frappa son ennemi de face avant de venir lui agripper le cou, le serrant de rage en soulevant presque l'adolescent qu'il avait dans les mains. Il sentait la respiration difficile de sa victime, son pouls agité qui faisait battre ses carotides et le déplacement d'une des vertèbres de l'adolescent qui laissa échapper un craquement sourd et un dernier râle de la part de celui-ci qui s'écroula rapidement sur le sol, devant Vinken qui l'avait lâché un sourire aux lèvres, un pouvait doucement l'entendre rire, voilà, il était réveillé, il était devenu un homme, il était un homme, un vrai. Quittant la scène de crime il alla chercher un par un les quatre autres. Coup du lapin pour l'un, asphyxie dû à l'obstruction des voies respiratoire par le cartilage thyroïde écrasé pour le suivant, hémorragie suite à une fracture ouverte du fémur pour le troisième et le dernier, mort cérébrale causé par le renfoncement violent du cartilage nasale dans la boite crânienne, mort quelques semaines plus tard, débranché par choix médical et familial. La police fît une enquête et elle fût très vite bouclée, règlement de compte, guerre de gang, la mort de ces cinq personnes insignifiante venait de détruire la vie de plusieurs autres personnes.
Voilà, à douze ans le jeune homme se trouva une drôle de passion, qu'il trouvait magnifique à mettre en scène, le crime. N'ayant que tuer à mains nues le jeune homme commença à pratiquer de multiples arts martiaux après l'école, prenant en trois ans un niveau de combat tel qu'il était capable de battre n'importe quel adversaire. À quinze ans il quitta les clubs, il n'avait plus rien à apprendre, maintenant au lycée il commençait de plus en plus à s'intéresser au vivant et à l'évolution. Un jour, en sortant de son lycée pour rentrer chez lui quelqu'un avec un visage familier vint lui causer.
«Tu vas payer pour mes deux mois en chaise roulante et pour la rééducation que j'ai due subir, fils de pute.»
Au début Vinken voulait ignorer la provocation, jusqu'à ce que l'assaillant traite sa mère. Il suivi donc le jeune adulte dans une ruelle sombre et il lâcha un énorme sourire, plein de mépris et de moquerie en remarquant la lame qui se dirigea directement dans son torse. Agile et rapide Vinken donna un coup de pied adroit dans le pommeau de la lame et la main de l’agresseur, qui, dans son élan, se planta le couteau dans son œil. Beuglant en se roulant par terre il appelait sa maman, Vinken lui vint doucement poser sa main sur le manche du couteau qu'il extrait doucement laissant l’œil sur la lame, ce qui le fît encore plus rire. Il enleva doucement l’œil, essuya le couteau et il vient doucement le planter dans le nombril de l'homme déjà évanoui sous la douleur. Dans le plus grand des calmes l'adolescent ouvrit en deux le ventre de son agresseur avant de cacher le couteau dans la cage thoracique de l'homme avant de partir. Les mains dans les poches il rentrait chez lui, un sourire béant sur les lèvres, c'était la première fois qu'il voyait autant de sang, et ça lui plaisait, mais ça ne lui suffisait pas, quelque chose d'autre le mangeait et le consumait dans un appétit bientôt insatiable, celui du sexe. Le jeune homme du haut de ses 1m82, de son visage angélique, de son air mystérieux il avait l'avantage d'avoir une cour de je femme qui voulait le voir de plus près, et il s'en servît, et ça pendant encore trois ans avant de monter en grade et de passer en médecine.
Changement d'école, changement d’environnement, changement d'entourage, sa vie précédente disparaissait peu à peu, en médecine la première année n'était que des cours sur l'anatomie et c'était théorique, mais la théorie attisait chez Vinken l'envie de la pratique, c'est pour cela qu'il commença peu après la rentrée à errer dans la rue la nuit, cherchant un rejeton de la société, inculqué d'aucune valeur, pour le tuer et le disséquer, et pas tout le temps dans ce sens. Il acheta avec ses grandes économies un hangar qui lui servi bientôt de morgue, de laboratoire. Une fois les corps inutiles il les jeta en plusieurs sacs poubelles dans la déchetterie et aucune disparition n'était signalée, personne ne remarque l'absence d'un indésirable de toute façon.
Aujourd'hui Vinken est étudiant, il joue toujours au petit légiste avec ses propres victimes cherchant à rendre l'humain, ou simplement lui, plus fort. Vivant seul dans un pavillon dont il est propriétaire, grâce à ses grandes économies il y invite quelques femmes pour calmer son second appétit instinctif qui lui permet de vivre une vie riche et belle dans laquelle il fait ce qu'il aime.


Mes Relations...

Le Prince de Londres, Lewis Winchester

Se fera en jeu



Quelques mots...


A n'approcher qu'avec prudence... Ah ben non, en fait ça suffira pas!

©never-utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vinken Samuels - Invictus - Goule de Lewis Winchester
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Invictus ! j'arrête !
» Lux Invictus - Classement PVE / Eur Archimonde
» Azrielle goule sans maître
» Invictus de Clint Eastwood
» double sur goule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Reborn :: Administration :: Personnages :: Pris :: L'Invictus :: Calices & Goules-
Sauter vers: